Rentabilité pompe à chaleur

Rentabilité pompe à chaleur

L’installation d’une pompe à chaleur (PAC) nécessite un budget souvent supérieur à 15 000 euros. La question se pose, alors, de la rentabilité de cet investissement. Avant d’analyser le retour sur un tel investissement, il est recommandé de faire une étude thermique et de considérer que le bâtiment est bien isolé (donc pas de pertes d’énergie calorifique).
Toutes les réponses avec l’Eco-simulateur de travaux en 3 minutes chrono
 

A comparer avec une autre source de chauffage


La rentabilité de la pompe à chaleur se fait en comparaison avec une chaudière à fuel, au propane ou au gaz naturel, ou le convecteur électrique, et dépend du coefficient de performance énergétique (COP) de la pompe à chaleur et de la température de la région concernée.

Ainsi, pour un logement qui a besoin de 3 000 watts de chauffage, un convecteur électrique consommera 3 000 watts, tandis que la pompe à chaleur avec un COP de 3, n’aura besoin que de 1 000 watts (dans un environnement de 7 °C), ce qui permettra d’économiser 2 000 watts.

Dans le cas de la pompe à chaleur, ces 2 000 watts seront puisés dans les éléments extérieurs (eau, sol, air, selon le type de PAC installée). Aussi, plus le COP est élevé, moins la consommation énergétique est importante.

Le calcul de rentabilité se basera donc sur la consommation énergétique des deux modèles (interviennent les volumes chauffés, les habitudes de chauffage, la région concernée…), en plus des coûts d’acquisition et de maintenance.

Le calcul de rentabilité se fait donc en fonction de toutes ces données et démontre, qu’en moyenne, une pompe à chaleur se rentabilise en moins de cinq ans, compte non tenu de son éligibilité au crédit d’impôt, à hauteur de 40 %.

 

Devis pompe à chaleur

Cliquez sur la pompe à chaleur de votre choix et déposez votre devis pompe à chaleur en 2 minutes